Commune de Suzannecourt

Nous trouver

Le saviez-vous ?


Article posté le 06/14/17.

 

 

Des halles sur l'ancienne place du village du village

Avant 1756, la place centrale du village se situait au carrefour de la Grande Rue (auparavant rue de Poissons) et de la rue du Moulin, plus large à l'époque. Des halles se tenaient sur cette place et y abritaient le pressoir banal de monseigneur l’Évêque de Châlons, seigneur de Thonnance et de Suzannecourt. Les villageois devaient payer une taxe au seigneur pour l'utiliser. 

 

Place du village libérée du pressoir banal et démolition des halles

Un four banal se situant dans le village était également à disposition des habitants. Cependant, une fois que chaque foyer se fut équipé de four dans leur dépendance, il n'eût plus d’utilité. Il fut alors démoli, puis remplacé par ce fameux pressoir qui fut donc installé dans les bâtiments féodaux du four banal en 1756. Les constructions anciennes du pressoir, alors appelées «la halle» ont été détruites. Pour se rendre à Suzannecourt avant la destruction de la halle, il fallait emprunter le chemin de la traverse et remonter la rue du moulin.

Une fois la place du village libérée, une croix en pierre entourée de deux anges en adoration y a été dressée. Deux tilleuls, symbole de liberté, furent plantés de chaque côté. C'est sous leurs ombrages que l'on avait installé pour les fêtes républicaines un autel de la patrie. La croix fut vendue avec les autres le 16 mars 1794 suite à la décision de l’État en 1792, de supprimer toute trace de l'ancien régime, notamment les emblèmes de culte. Les tilleuls furent arrachés. Cependant, au départ de Louis-Philippe en 1848, on replanta un arbre qui vécut jusqu'au Second Empire.

 

  Retour