Commune de Suzannecourt

Nous trouver

Le pont "Patagan", mais d'où provient ce nom ?


Article posté le 10/17/17.

 

          "Vers 1840, un nommé Patagan, dans une carrière de la vallée de Frégnéval, faisait l’extraction des pierres qui devaient être employées pour la construction et l’entretien des routes et des chemins. Dans ces années donc un certain nombre de vignerons se rendaient processionnellement le lendemain de la fête de la Sainte-Croix à la susdite carrière. L’un portait une fourche à laquelle était suspendue un énorme panier rempli de bouteilles du meilleur vin. Cette fourche ainsi garnie, c’était le bâton de Saint-Patagan. Chacun des assistants composant le convoi tenait un échalas en guise de cierge. Lorsqu’on était arrivé à la carrière, on y buvait et on s’y conduisait en vrais matérialistes : c’était bien un simulacre des anciennes saturnales* des païens. Une espèce de discours y était prononcé et l’un des auditeurs prenait la bâton de St Patagan pour le rendre l’année suivante.

          Or en 1845, celui qui prend le bâton pour le rendre en 1846, promet à la joyeuse assemblée un discours de choix pour l’année suivante. Ensuite chacun de se séparer. L’année suivante, le Souverain, arbitre des vivants et des morts, a mis l’ordre dans ce désordre. Celui qui devait être le coryphée de la fête était au jour indiqué en proie à une cruelle maladie qui lui est tombée subitement et les jours suivants il paraissait devant son juge. Cette maladie et cette mort aussi surprenantes qu’inattendues jeta un grand deuil dans une famille et par suite cette fête de St Patagan a été enterrée pour jamais."

           Derrière la fontaine, la passerelle sur la rivière du Rongeant nommée "Pont Patagan" porte ce nom car elle a été établie à cette époque, le jour de la St Patagan.

 
*Temps de débauche, de licence et de désordre. Source : Larousse

 Registre de paroisse du curé Piot, Tome 2, page 301.

 

       

 

 

  Retour